Blogue

22 janvier 2020
Une navigation responsable, sécuritaire et respectueuse de la faune marine

Depuis maintenant plus de 5 ans, l’équipe de GNL Québec s’active à bonifier continuellement le projet Énergie Saguenay afin que le futur complexe, qui nécessite un investissement de quelque 9 G$, s’intègre le mieux possible au milieu. Nous visons un objectif clair : réduire l’ensemble des impacts du projet tout en maximisant les bénéfices pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean et le Québec.

Afin d’atteindre cet objectif, GNL Québec a mis sur pied des comités consultatifs regroupant des intervenants issus de tous les secteurs d’activités et multiplié, depuis 2015, les rencontres sur le terrain. Ces démarches ont permis d’identifier les préoccupations et les interrogations du milieu par rapport au projet Énergie Saguenay. Elles ont aussi permis de cibler des mesures d’améliorations concrètes du projet, notamment tout ce qui concerne l’impact du passage de navires-citernes dans le Saguenay et des impacts potentiels pour les mammifères marins présents dans le fjord et dans l’estuaire du Saint-Laurent.

Dans ce billet, nous vous présentons quelques-unes des mesures concrètes d’amélioration apportées au projet Énergie Saguenay et des engagements pris par l’entreprise à l’issue des consultations sur le terrain afin de répondre aux principaux enjeux soulevés en matière de navigation, et de cohabitation harmonieuse avec la faune marine.

Mammifères marins et bélugas 

  • Les navires qui emprunteront le Saguenay circuleront à une vitesse réduite à 10 nœuds ;
  • Une étude sera réalisée par la Corporation des pilotes du Bas Saint-Laurent afin d’évaluer la vitesse minimale à laquelle peut circuler un navire-citerne typique dans le Saguenay et son embouchure ;
  • La conception des navires qui desserviront l’usine d’Énergie Saguenay — et qui ne sont pas encore construits — sera faite avec le souci de diminuer leur empreinte sonore au maximum. Ces pistes de solution incluent notamment l’optimisation des hélices et une isolation acoutisque accrue de la coque du navire pour limiter le bruit des moteurs, des programmes d’entretien rigoureux et l’installation de mesures novatrices comme des systèmes de bulle d’air permettant de limiter la propagation des bruits sous-marins ;
  • Nous participons à des projets qui permettront d’évaluer des solutions afin de minimiser le bruit subaquatique de nos navires ;
  • Toutes les données qui seront recueillies en lien avec la navigation sur les Saguenay (suivi du bruit, rapports d’observations) seront remises à des organismes experts ;
  • Nous faisons aussi partie du Comité scientifique sur la navigation mis en place par le gouvernement du Québec en septembre 2019 et sommes disposés à collaborer avec le milieu dans le cadre d’autres initiatives du genre.

Sécurité des installations terrestres et du transport maritime

  • Nous nous sommes soumis volontairement au processus d’examen TERMPOL. Ce processus évalue notamment la sécurité des activités des navires dans les couloirs de navigation ;
  • Nous adhérerons à la certification Alliance verte pour favoriser les bonnes pratiques en matière maritime.

Pour en connaître plus sur les bonifications apportées et les mesures mises de l’avant par GNL Québec afin de faire du projet Énergie Saguenay non seulement l’usine de liquéfaction de gaz naturel la moins polluante au monde en raison de son alimentation à l’hydroélectricité, mais aussi un projet responsable et à l’écoute des préoccupations du milieu, nous vous invitons à consulter la documentation disponible sur energiesaguenay.com.

 

À LIRE ÉGALEMENT