Blogue

14 janvier 2020
Une cohabitation harmonieuse avec le milieu et l’industrie touristique

 

Depuis maintenant plus de 5 ans, l’équipe de GNL Québec s’active à bonifier continuellement le projet Énergie Saguenay afin que le futur complexe, qui nécessite un investissement de quelque 9 G$, s’intègre le mieux possible au milieu. Nous visons un objectif clair : réduire l’ensemble des impacts du projet tout en maximisant les bénéfices pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean et le Québec.

Afin d’atteindre cet objectif, GNL Québec a mis sur pied quatre comités consultatifs regroupant des intervenants issus de tous les secteurs d’activités et multiplié, depuis 2015, les rencontres sur le terrain.

Ces démarches ont permis d’identifier les préoccupations et les interrogations du milieu par rapport au projet Énergie Saguenay. Elles ont aussi permis d’identifier des mesures d’améliorations concrètes et de bonification du projet, notamment en matière d’intégration au paysage de l’usine ainsi qu’en matière de cohabitation avec l’industrie touristique et les plaisanciers qui naviguent sur la rivière Saguenay.

Dans ce billet, nous vous présentons quelques-unes des mesures concrètes d’amélioration apportées au projet Énergie Saguenay et quelques-uns des principaux engagements découlant des consultations menées sur le terrain afin de répondre aux principaux enjeux soulevés dans ces domaines.

Pêche blanche

  • Précisons d’emblée que le projet Énergie Saguenay n’empêchera pas les plaisanciers de pratiquer la pêche blanche sur le Saguenay, notamment dans le secteur de l’arrondissement de La Baie et dans la baie de Saint-Fulgence.

Sécurité des plaisanciers :

  • Nous publierons les heures de passage des navires-citernes sur notre site web ;
  • Nous évaluerons divers horaires et tracés de navigation selon les petits utilisateurs du Saguenay, notamment les kayakistes ;
  • Nous demanderons à la Corporation des pilotes du Bas Saint-Laurent de réévaluer le tracé de navigation afin de s’assurer d’utiliser un tracé optimal de moindre impact.
  • Nous avons soumis le projet au processus TERMPOL chapeauté par Transport Canada
  • Les navires-citernes seront pilotés en tout temps par des pilotes experts de la Corporation des pilotes du Saint-Laurent ;
  • Les navires-citernes navigueront à la plus basse vitesse sécuritaire possible.

Industrie touristique :

  • Nous collaborerons sur une base continue avec l’industrie touristique, afin de minimiser l’impact sur leurs activités et d’échanger de manière continue.

Paysage de jour :

  • Nous avons réorganisé les installations sur le site et avons fait des choix technologiques afin de réduire l’impact visuel de nos installations, par exemple en utilisant des torchères au sol ou en repositionnant l’usine pour réduire sa visibilité depuis la rive ;
  • Nous limiterons le déboisement sur le site et nous effectuerons du reboisement lorsque cela sera possible ;
  • Nous choisirons des couleurs et des matériaux pour ériger l’usine afin que cette dernière s’intègre harmonieusement au paysage.

Ambiance lumineuse de nuit :

  • Nous réalisons des simulations visuelles afin que la luminosité nocturne de l’usine soit atténuée vue de la rive nord du Saguenay ;
  • Nous intégrerons les meilleures pratiques qui permettent de réduire l’impact lumineux, notamment en faisant bon usage de l’éclairage dirigé principalement vers les installations de l’usine, l’utilisation de détecteurs de mouvement, de minuteries et des systèmes d’éclairage ambrés.

Pour en connaître plus sur les bonifications apportées et les mesures mises de l’avant par GNL Québec afin de faire du projet Énergie Saguenay non seulement l’usine de liquéfaction de gaz naturel la moins polluante au monde en raison de son alimentation à l’hydroélectricité, mais aussi un projet responsable et à l’écoute des préoccupations du milieu, nous vous invitons à consulter la documentation disponible sur energiesaguenay.com.

À lire également :