Blogue

3 décembre 2019
Un partenariat pour maximiser les retombées économiques régionales du projet Énergie Saguenay

Déterminés à s’assurer que le projet d’usine de liquéfaction de gaz naturel Énergie Saguenay génère des impacts majeurs et un effet de levier important pour les entreprises régionales, GNL Québec et le Comité de maximisation des retombées économiques du Saguenay-Lac-Saint-Jean (CMAX) s’unissent dans le but de faciliter les liens d’affaires avec le milieu socioéconomique et de prioriser l’octroi de contrats d’envergure, ici-même dans la région, et ce autant en période de construction du complexe que pendant les opérations de celui-ci.

Les représentants des deux partenaires, soit M. André Paradis, président de la Table régionale des élus et préfet de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, et Mme Josée Néron, vice-président de la Table et mairesse de Saguenay, ainsi que le président de GNL Québec, M. Pat Fiore, ont officiellement entériné ce partenariat à l’occasion d’une séance de signature officielle tenue à l’hôtel de ville de Saguenay le 2 décembre.

Chapeauté par l’organisme panrégional Développement économique 02 et organisme unique en son genre au Québec, le CMAX possède une solide expérience acquise au fil des ans en matière de grands chantiers industriels dans la région. Ce partenariat permettra donc de créer des ponts entre le promoteur, les divers donneurs d’ordre impliqués et les différents fournisseurs, entrepreneurs et équipementiers régionaux.

Rappelons que le projet Énergie Saguenay génèrera des retombées directes de plus de 600 M$ à chaque année pendant les 4 ans de construction et de 807 M$ par année pendant les opérations du complexe, et ce uniquement pour la région et le Québec.

La région d’abord

Concrètement, l’entente intervenue entre GNL Québec et le CMAX créera des conditions optimales pour faciliter et prioriser l’obtention de contrats par des entreprises de la région. À cette fin, GNL Québec dressera et gardera notamment à jour une liste de contrats ou de besoins potentiels en biens et services, pour tous les stades du projet, en plus de faire connaître ses besoins en matière de main-d’œuvre et en formation afin de garder le milieu régional informé et en mesure de prévoir et de s’adapter harmonieusement et à l’avance aux différentes situations et demandes potentielles.

À lire également :

Le partenariat permettra, en effet, aussi de faire connaître au CMAX et donc au milieu les calendriers d’appels d’offre et de négociations de contrat pour permettre au milieu de s’y préparer, en plus de tenir régulièrement des rencontres d’information et d’échanges entre le CMAX et GNL Québec, et ce à toutes étapes du projet.

Cette vision et cet objectif de collaboration régionale font d’ailleurs partie intégrante de chacune des décisions et des actions prises depuis les débuts du projet Énergie Saguenay, en 2014. Elles s’inscrivent également en ligne directe dans le mandat et les objectifs poursuivis au Saguenay-Lac-Saint-Jean par le CMAX, dont les preuves en la matière ne sont plus à faire.

Pour en savoir davantage, nous vous invitons à consulter les articles de presse parus au cours des derniers jours à propos de l’entente avec le CMAX :

Le Quotidien : GNL Québec signe avec le CMAX

Informe Affaires : DE02 et GNL Québec signent une entente de collaboration

Crédit photo : Informe Affaires - La Courtoisie