Blogue

22 mai 2019
Quelques faits sur notre approvisionnement en gaz naturel

D’où proviendra le gaz naturel qui sera transformé dans le cadre du projet Énergie Saguenay?

Pour bien comprendre le projet, il faut comprendre d’où proviendra la matière première qui sera liquéfiée à Saguenay puis expédiée en Europe et en Asie pour y remplacer du charbon et du pétrole, plus polluant et émettant davantage de gaz à effet de serre.Faisons donc, sous forme de questions et de réponses, le point sur la provenance et sur la nature du gaz naturel d’Énergie Saguenay.

Le projet liquéfiera-t-il du gaz naturel américain?

Non. La totalité du gaz naturel destiné au projet proviendra de producteurs canadiens. Aucune molécule d’origine américaine ne sera acheminée au Saguenay, le réseau de gazoducs reliant l’usine étant directement relié à l’Ouest du pays. À ce titre, GNL Québec est uniquement en discussion avec des producteurs de l’Ouest canadien afin d’alimenter son usine.

Le projet sera-t-il alimenté en gaz de schiste?

La production de gaz de schiste, au Canada, représente environ 4% de tout le gaz naturel exploité au Canada, selon l’Alberta Energy Regulator. Cette proportion, confirmée scientifiquement dans l’analyse de cycle de vie effectuée sur une base volontaire par le Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services, basé à Montréal, devrait rester la même au cours des prochaines décennies. Comme il est impossible de départager la nature et l’origine de chaque molécule de gaz qui transitera dans le réseau de gazoduc alimentant notre usine, il est possible qu’une petite partie du gaz naturel qui sera liquéfié puissent provenir de gisements de gaz de schiste.

Dans le cadre de notre projet, nous comptons conclure des ententes d’approvisionnement auprès des meilleurs producteurs qui utilisent les meilleures pratiques. Soulignons que le Canada impose les normes environnementales les plus sévères et les plus rigoureuses au monde afin d’encadrer l’exploitation du gaz naturel.

Le projet n’encourage-t-il pas l’exploitation de gaz de schiste ou d’autres types de gisements de gaz naturel au Canada ?

Non. Pendant sa période d’exploitation, les besoins du projet Énergie Saguenay représentent entre 1% et 1,8% de l’ensemble de la production gazière nord-américaine prévue, incluant la production canadienne. Les dynamiques de marché du gaz nord-américain ne s’arrêtent pas au seul projet Énergie Saguenay. Le marché serait donc en mesure de fournir à la demande d’Énergie Saguenay sans nécessiter d’augmentation du production et d’exploitation de gaz naturel dans l’Ouest canadien.

Est-ce que votre projet encourage l’exploitation de gaz naturel via la fracturation hydraulique ?

La fracturation hydraulique est une technique d’exploitation de plus en plus employée au Canada et dans le monde. Toutefois, notre projet ne sera pas un facteur nécessitant une augmentation des volumes de production de gaz naturel, et ce peu importe le type de méthode d’exploitation employé. Par ailleurs, tel qu’évoqué, nous comptons conclure des ententes d’approvisionnement auprès des meilleurs producteurs qui utilisent les meilleures pratiques. Soulignons que le Canada impose les normes environnementales les plus sévères et les plus rigoureuses au monde.

Conclusion : du gaz naturel 100% canadien extrait de manière responsable

En conclusion, le projet Énergie Saguenay sera alimenté à 100% par du gaz naturel canadien, exploité selon les normes et les pratiques les plus sévères au monde. Par ailleurs, le projet ne sera pas un déclencheur d’exploitation additionnelle de gaz naturel au Canada, et il ne repose pas sur une alimentation reposant sur des gaz de schiste.