Blogue

28 mai 2019
L'évaluation des GES : compliquée et simple à la fois

VRAI OU FAUX?

Le projet de gaz naturel liquéfié d’Énergie Saguenay contribuerait à ajouter 7,8 millions de tonnes de gaz à effet de serre au Canada?

FAUX 

L’évaluation des GES : compliquée et simple à la fois
Le chiffre de 7,8 millions de tonnes de gaz à effet de serre (GES) n’est pas lié aux impacts des activités d’Énergie Saguenay. Il tient plutôt compte de l’ensemble des GES qui ont été produits ou se produiraient même si le projet Énergie Saguenay n’existait pas en lien avec les activités d’extraction et de traitement du gaz naturel, de transport et de production d’électricité, ainsi que de la construction de toutes ces infrastructures à travers les années passées.

Donc, l’impact réel évalué de l’usine d’Énergie Saguenay est de 421 000 tonnes, soit un ajout annuel potentiel de moins de 1 % des GES émis par le Québec.


Vers un complexe carboneutre
De plus, les dirigeants de l’entreprise mettront tous les efforts nécessaires afin d’exploiter un complexe carboneutre et ainsi faire partie des solutions dans la sur lutte aux changements climatiques. Cela signifie que l’impact réel de l’usine sur les GES émis par le Québec serait de zéro.

 

Un gain mondial important contre les changements climatiques
Enfin, il est démontré que par la substitution partielle d’énergies polluantes comme le charbon et le pétrole par l’utilisation du gaz naturel, le projet Énergie Saguenay contribuerait à réduire de 28 millions le nombre de tonnes de gaz à effet de serre émis dans le monde chaque année.

Utiliser les atouts du Québec comme l’hydroélectricité et offrir une énergie moins polluante en Europe et en Asie afin de lutter concrètement contre les émissions de gaz à effet de serre dans le monde, c’est l’engagement et la raison d’être du projet Énergie Saguenay.