Blogue

4 mars 2020
GNL Québec : retour sur 4 engagements phares pour le milieu

Au cours des derniers mois, l’équipe de GNL Québec a démontré à plusieurs reprises, par des actions et des engagements concrets, son désir d'innover et de créer un maximum d’opportunités, autant économique que sociale et environnementale, pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean et le Québec dans le cadre du projet d’usine de liquéfaction de gaz naturel Énergie Saguenay.

Voici un bref retour sur 4 de ces engagements qui démontrent la volonté de GNL Québec d'innover et d’établir un nouveau standard au sein de l'industrie.

1. Une Charte d'engagement pour protéger concrètement les bélugas

GNL Québec a annoncé son intention de placer 5 M$ dans un fonds destiné à soutenir la réalisation de mesures et d’actions concrètes permettant de réduire l’empreinte sonore subaquatique des usagers du fjord du Saguenay, notamment grâce à son Programme de gains sonores (PGS) novateur, et à favoriser l’avancement des connaissances.

Ce geste s’inscrit dans le cadre du déploiement d’une Charte d’engagements environnementaux pour la protection des mammifères marins destinée à guider toutes les actions de l’entreprise en matière de navigation, particulièrement en ce qui concerne le béluga du Saint-Laurent.

Cette Charte repose sur 4 piliers directement inspirés des 4 axes stratégiques contenus dans la proposition de Plan d’action 2019 pour réduire le bruit autour du béluga du gouvernement du Canada, soit :

  • L’avancement du savoir scientifique et des innovations technologiques ;
  • L’adoption des meilleures pratiques ;
  • La sensibilisation ;
  • La concertation avec les acteurs du milieu.

 Le Programme de gains sonores sera géré par un organisme indépendant de GNL Québec.

2. Maximiser les retombées économiques au Saguenay-Lac-Saint-Jean

La construction du projet Énergie Saguenay représente un investissement de 9 G$, ce qui en fait le plus gros projet industriel privé de l'histoire du Québec. Chez GNL Québec, une importance primordiale est accordée aux retombées locales qu'engendreront la construction et l'opération de son usine de liquéfaction de gaz naturel pour ainsi agir comme un levier économique majeur pour la région.

C'est pourquoi une entente a été conclue avec le Comité de maximisation des retombées économiques du Saguenay-Lac-Saint-Jean (CMAX) dans le but de faciliter les liens d’affaires avec le milieu socioéconomique et de prioriser l’octroi de contrats d’envergure, ici-même dans la région, et ce autant en période de construction du complexe que pendant les opérations de celui-ci.

De plus, GNL Québec a déjà octroyé des contrats de fourniture de biens et services totalisant 3,6 M$ à des entreprises implantées au Saguenay–Lac-Saint-Jean, dont un important mandat d’ingénierie-conseil à la société Stantec, solidement implantée dans la région, dans le cadre de la poursuite du processus d'ingénierie du projet.

3. Faire avancer le savoir sur le gaz naturel renouvelable

L’équipe de GNL Québec a annoncé le 20 novembre dernier un investissement totalisant 350 000 $ afin de soutenir un projet de recherche interuniversitaire sur la séquestration du carbone, portant notamment sur le développement du gaz naturel renouvelable (GNR) issu de la biomasse forestière résiduelle. Cet investissement représente une action concrète dans le cadre de la vision de l’entreprise à opérer une usine de liquéfaction de gaz naturel carboneutre à Saguenay.

L’engagement financier, échelonné sur 5 ans, vient supporter la nouvelle Chaire interuniversitaire de recherche-action sur la séquestration du carbone, animée de concert par des chercheurs de l’Université du Québec à Chicoutimi, de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, de l’École de Technologie supérieure, de l’Université de Laval et du Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. GNL Québec est le tout premier partenaire privé à s’y joindre officiellement et est fière de soutenir la recherche dans une filière industrielle susceptible d'avoir d'importants impacts pour le Québec et ses régions forestières.

4. Un complexe carboneutre: une première dans l'industrie

En plus de proposer le projet d'usine de liquéfaction de gaz naturel le moins émetteur de GES au monde grâce à son approvisionnement 100% à l'hydroélectricité et au climat froid du Saguenay-Lac-Saint-Jean, GNL Québec s'est engagée à opérer un complexe carboneutre. Ainsi, la totalité des GES émis chaque année par les opérations de l'usine Énergie Saguenay, soit 421 000 tonnes, sera compensée par des mesures efficaces identifiées par les travaux de recherche effectués par la Chaire en éco-conseil de l'Université du Québec à Chicoutimi. Cette volonté représente une première dans l’industrie du gaz naturel liquéfié et une première pour un projet de cette envergure au Canada.

À LIRE ÉGALEMENT :