Blogue

27 novembre 2020
Énergie = prospérité : le mémoire de Jim Illich

M. Bergeron,

M. Pilotto,

Je m'appelle Jim Illich et je suis le fondateur du projet de gaz naturel liquéfié Énergie Saguenay et le président du conseil d’administration de GNL Québec Inc.

Au cours de ma vie, j'ai eu la chance de voyager ou de travailler dans plus de 80 pays sur six continents. Les expériences de vie et de travail que j'ai vécues dans le monde entier m'ont apporté, ainsi qu'à ma famille, des perspectives à la fois déconcertantes et éclairantes. Ce qui m'a le plus inspiré de ces expériences uniques, c'est le fait de pouvoir observer les gens - dont beaucoup vivaient dans des conditions difficiles, loin de tout - et de voir comment ces personnes voulaient simplement faire une différence pour leur famille, leur village, leur école, leur communauté, leur entreprise, leur pays, voire pour le bien de notre planète.

Après avoir travaillé dans le secteur de l'ingénierie et de la construction pendant 25 ans et avoir développé, construit et parrainé certains des plus grands projets énergétiques du monde avec plusieurs équipes talentueuses, j'ai décidé de prendre une retraite anticipée et de me lancer dans un double objectif : redonner de manière significative tout en poursuivant simultanément mes passions pour l'éducation, l'environnement et l'énergie.

J'ai donc pris ma retraite en 2012 et, pendant un congé sabbatique de 9 mois, j'ai exploré mes passions, ce qui m'a amené à faire des expéditions d'apprentissage en Australie, en Europe, en Amérique du Sud et en Asie, et à rencontrer plusieurs leaders d'opinion ainsi que des amis et collègues de longue date. Ce qui m'a frappé dans ces voyages, les conversations fascinantes avec des personnes curieuses et créatives et mes recherches indépendantes, ce sont les liens émergents et complexes entre l'énergie, les changements climatiques, la géopolitique et le commerce. J'ai pu constater par moi-même, au cours des trois dernières décennies, les besoins énergétiques massifs de pays comme l'Inde, l'Afrique, l'Asie du Sud-Est et la Chine (qui consomment tous beaucoup moins d'énergie par habitant que les Canadiens et les Américains).

Mes recherches rigoureuses sur les liens complexes entre l'énergie et l'environnement, et le fait qu'un milliard de personnes dans le monde n'avaient pas accès à l'électricité à l'époque, m'ont incité à relier les points sur la problématique qu’est la transition énergétique et à tirer parti de ma vaste expérience dans le développement et la construction d'usines de GNL et de gazoducs sur cinq continents. Tous ces éléments se sont fusionnés et m'ont apparu clairement après m’être penché sur le thème « énergie et commerce » avec un ancien client et ami en Asie, et ayant passé un après-midi avec mon mentor de toujours et remarquable homme d'État américain, l'ancien secrétaire d'État George Shultz.

Ma conclusion en 2013 : « énergie = prospérité. La planète et sa population croissante ont besoin d'une énergie abondante et propre, produite de manière innovante et respectueuse de l'environnement pour faire face à notre crise climatique ».

L'une de mes activités préférées à l'université ou dans un cadre professionnel informel consiste à réunir trois ou quatre personnes curieuses et collaboratives d'origines diverses et de réfléchir à des solutions pour relever un défi spécifique. En mai 2013, j'ai présenté à quelques amis une piste de solution à ma conclusion ci-dessus :

  • utiliser l'hydroélectricité renouvelable disponible (au lieu du gaz naturel) pour alimenter une usine d’exportation de GNL;
  • implantation dans un endroit au climat froid (amélioration de l'efficacité des installations);
  • une usine alimentée en gaz produit de manière responsable sur le plan environnemental;
  • des distances de transport plus courtes vers l'Europe et de nombreux marchés énergétiques à l'est du rocher de Gibraltar (par rapport à la côte américaine du Golfe du Mexique);
  • tout en étant l'usine de GNL la moins émettrice de GES au monde (par une marge significative) et en constituant une référence incroyable dans le secteur de l'énergie;
  • le tout pour remplacer de façon concrète et significative les combustibles plus polluants tels que le charbon et le pétrole par le GNL le plus propre du monde, et ce, afin de répondre à la demande d'énergie croissante pour les quatre prochaines décennies, alors que nous passons à un bouquet énergétique à faible teneur en carbone.

 

Si on conjugue les caractéristiques convaincantes ci-dessus avec un engagement carboneutre et un emplacement qui dispose d'une importante infrastructure, de personnes et d'entrepreneurs talentueux et motivés, d'une excellente logistique, d'une solide expérience industrielle (notamment pour l'aluminium) et d'un ADN pour mettre en place ce type de projet, il en résulte l’usine de GNL la plus innovante et la plus durable au monde… dans un endroit appelé Saguenay.

La suite n’est que plus évidente.

J’ai visité Chicoutimi avec deux collègues le 30 octobre 2013, où nous avons rencontré les responsables du port de Saguenay et avons tenu des réunions productives qui ont finalement mené à la signature d'une convention d'option foncière le 4 décembre suivant. Ceci a permis de lancer notre projet unique, soit Énergie Saguenay, en 2014.Je me souviens très bien de ma première visite dans la région du Saguenay. J'ai fait le tour de la communauté et rencontré des gens, appris son histoire unique, senti le vent froid sur mon visage et observé l'impressionnante infrastructure. C’est alors que j’ai dit à mes collègues lors d’un repas dans un restaurant de La Baie : « C'est ici le meilleur endroit pour construire le projet de GNL le plus innovant et le moins émetteur de GES au monde ».

Et, en quelques mois seulement, nous avons recruté des investisseurs de classe mondiale pour le financement d’un projet hautement durable, ce qui nous a permis de construire une entreprise québécoise incroyable et entrepreneuriale, composée de collègues passionnés, collaboratifs et réfléchis. Je suis très fier des personnes qui se sont engagées dans cette mission avec moi. Elles veulent toutes faire une différence dans le monde et veulent toutes avoir un impact positif et phénoménal sur leurs communautés du Québec. C'est inspirant et je suis personnellement honoré d'en faire partie.

En terminant et en vous remerciant, je vous prie de prendre bien soin de votre santé et de celle de vos proches. Cordialement,

Jim Illich

P.S. Une dernière réflexion : j'aime vraiment m'engager avec les gens et les voir s'épanouir. Cet incroyable effort qu’est Énergie Saguenay est centré sur les gens et leur désir de s'épanouir et de laisser leur marque.