Blogue

21 février 2020
Des emplois de qualité et des retombées majeures pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean

Le projet Énergie Saguenay représente le plus important projet industriel privé de l’histoire du Québec, et à ce titre, il s’agit d’une occasion unique de diversification et de croissance économique à saisir pour la province, et particulièrement pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Conformément à notre engagement envers les entreprises et fournisseurs de la région entériné dans le cadre de notre entente de collaboration avec le Comité de maximisation des retombées économiques 02 (CMAX) conclue à la fin 2019, nous ferons tous les efforts, en concertation avec tous nos partenaires,  pour favoriser l’octroi de contrats localement dès le début de la construction prévue en 2022.

Avec des investissements privés prévus de 9 G$ pour la construction de l’usine, cette volonté de favoriser les retombées locales se traduira par des retombées concrètes estimées, de manière conservatrice, par une analyse de la firme Malette, à plus de 600 M$ par année pendant 4 ans entre 2022 et 2025.

Cela représente au bas mot 2,4 G$ qui seront minimalement dépensés au Québec pour la construction du projet d’usine de liquéfaction le plus efficace et le plus durable en vertu de son alimentation à 100 % en hydroélectricité, une première mondiale pour un complexe de cette taille.

À ce chiffre, il faut ajouter des recettes fiscales de 100 M$ par année pendant quatre ans (400 M$) en taxes et impôt pour les paliers de gouvernement provincial et fédéral.

En phase d’opération, les retombées annuelles pour le Québec sont estimées à au moins 807 M$ par année, soit plus de 20 G$ pour les 25 premières années d’exploitation de l’usine. À ce montant, il faut également ajouter des recettes fiscales annuelles de 110 M$ par année en taxes et impôt provincial et fédéral. À cela s’ajouteront les taxes et revenus qui seront versés à la ville de Saguenay.

 

Des emplois pour une nouvelle filière industrielle

Un projet de l’ampleur d’Énergie Saguenay est une occasion unique pour la région de développer une nouvelle filière industrielle, de soutenir l’émergence de nouvelles PME et de créer des emplois pour de nombreux travailleurs spécialisés d’ici qui se déplacent actuellement sur des chantiers éloignés, faute de grands projets en développement au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Un chantier comme Énergie Saguenay créera 6000 emplois directs et indirects en phase de construction, dont 4000 en période de pointe sur le site.

Lorsque l’usine entrera en production en 2025, 250 à 300 emplois permanents seront ainsi créés chez GNL Québec, en plus de 1100 emplois indirects. Ces emplois incluent les employés-cadres du siège social, qui demeurera dans la région, ainsi que les employés d’opération, qui veilleront au bon fonctionnement de l’usine. Tous ces emplois seront rémunérés selon des salaires qui se comparent avantageusement aux standards de l’industrie énergétique ou métallurgique.

Parmi les emplois spécialisés qui seront requis lors de la construction, notons ceux de calorifugeurs, de chaudronniers, charpentiers, cimentiers, électriciens, monteurs d’acier, mécanicien de chantier, opérateurs d’équipement, peintres, tuyauteurs, soudeurs, camionneurs, ferblantiers ou manœuvres.

Durant l’exploitation, GNL Québec embauchera, entre autres, des électrotechniciens, des opérateurs de système et des mécaniciens d’usine, sans compter les employés de bureau (Développement durable, SST, RH, comptabilité, communication, finances, ingénierie, etc.).

GNL Québec a mis en place un programme de développement d’un plan de formation de la main-d’œuvre en partenariat avec les intervenants du milieu concernés, comme les institutions d’enseignements, afin d’inciter les futurs travailleurs à étudier dans des domaines liés aux emplois requis pour l’opération d’une usine comme celle de GNL Québec.

Rappelons qu’au cours des 20 dernières années, 28 000 personnes ont quitté le Saguenay–Lac-Saint-Jean. Nous croyons fermement qu’un projet majeur comme celui d’Énergie Saguenay contribuera à inverser cette tendance en attirant des jeunes familles qui n’attendent que la bonne occasion de revenir s’installer ici. Et nous sommes convaincus que le projet Énergie Saguenay de GNL Québec constitue l’une de ces occasions à saisir.

Pour en apprendre plus sur les possibilités d’emplois chez GNL Québec, consultez la section Carrière de notre site web en suivant ce lien.

 

À LIRE ÉGALEMENT