Blogue

20 février 2019
Énergie Saguenay, un projet de complexe de gaz naturel liquéfié bonifié qui positionne le Québec comme un leader dans la lutte aux GES

GNL Québec est fière de rendre publique aujourd’hui l’étude d’impact environnemental (ÉIE) de son projet Énergie Saguenay ainsi que l’analyse de cycle de vie produite par le Centre international de référence sur le cycle de vie des produits (CIRAIG). Il s’agit d’une étape importante dans le processus d’évaluation sociale et environnementale du projet qui vient démontrer que celui-ci établit, grâce à l’hydroélectricité québécoise et au climat froid de la région, un nouveau standard au sein de son industrie, en rendant possible la production du gaz naturel liquéfié (GNL) le plus vert au monde.  
Une réduction de 28 millions de tonnes de GES par année. 


Dans le cadre de l’étude d’impact environnemental, GNL Québec s’est engagée volontairement à faire l’analyse complète du processus de transformation du gaz naturel, de son extraction jusqu’à son exportation, en passant par la liquéfaction et son transport. Ainsi, l’analyse du CIRAIG vient confirmer que les émissions de gaz à effet de serre (GES) de l’usine du projet Énergie Saguenay seront 84 % moins élevées qu’une usine comparable située aux États-Unis, dans le golfe du Mexique. Cela en fait le projet de complexe de gaz naturel liquéfié (GNL) qui émettra le moins de GES au monde, et la seule usine de liquéfaction de gaz naturel visant à être carboneutre au monde.  
De plus, l’analyse vient confirmer les biens fondés du projet en matière de lutte contre les GES à l’échelle mondiale. En effet, il est anticipé qu’environ 60% du GNL produit par Énergie Saguenay servira au remplacement de sources d’énergie plus polluantes comme le charbon et le pétrole en Asie et en Europe, contribuant ainsi à réduire de 28 millions de tonnes métriques par année la quantité de GES produite dans le monde. Ceci signifie qu’à chaque tranche de 3 années de production et d’exportation, Énergie Saguenay participera à l’élimination de l’équivalent du total des GES émis par le Québec, faisant du Saguenay-Lac-Saint-Jean et du Québec des leaders en matière de lutte contre les changements climatiques.  
 
Étude d’impact environnemental  


L’étude d’impact environnemental déposée aujourd’hui, réalisée par WSP, en collaboration avec la firme régionale Nutshimit-Nippour, a été réalisée selon les directives émises par le ministère de l’Environnement et de la Lutte aux Changements climatiques (MELCC) et l’Agence canadienne d’évaluation environnementale (ACÉE).  
 
Celle-ci comprend une évaluation exhaustive des impacts et des mesures d’atténuation concrètes pour les phases construction, opération et démantèlement pour toutes les composantes du projet, dont l’intégration au paysage, l’ambiance sonore, la qualité de l’air, le transport maritime au niveau de la sécurité, des mammifères marins et de l’environnement, les gaz à effet de serre et les retombées économiques locales et québécoises. 
 
« Les résultats des différentes analyses déposées aujourd’hui viennent confirmer que le projet Énergie Saguenay établira un nouveau standard au sein de l’industrie et sera en mesure de produire le GNL le plus vert disponible sur le marché. Nous sommes fiers de développer un projet en mesure de positionner le Saguenay-Lac-Saint-Jean et le Québec comme des leaders en matière de lutte contre les GES, tout en favorisant localement l’émergence d’une nouvelle filière industrielle et de nouvelles compétences d’une portée mondiale. Nous sommes également très fiers d’avoir déjà bonifié notre projet depuis sa présentation initiale, notamment en matière d’intégration visuelle, grâce à un dialogue constructif avec la communauté établi depuis le lancement du projet en 2014. Nous allons poursuivre ce dialogue au cours des étapes à venir afin de développer le meilleur projet qui soit », a déclaré Stéphanie Fortin, directrice, communications et relations avec la communauté de GNL Québec. 


L’étude d’impact environnemental contenant l’analyse de cycle de vie du CIRAIG maintenant déposée aux autorités des gouvernements fédéral et provincial, GNL Québec poursuivra les consultations entreprises en 2014 en vue de bonifier le projet au cours des prochains mois par l’entremise des différents comités consultatifs mis en place. Des séances publiques d’information seront également tenues. Le projet devrait faire l’objet de consultations du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement au cours de l’année 2019. 


L’analyse de cycle de vie et l’étude d’impact environnemental peuvent être consultées au lien suivant : www.énergiesaguenay.com 


À propos d’Énergie Saguenay GNL Québec développe depuis 2014 le projet Énergie Saguenay, un complexe industriel de liquéfaction de gaz naturel sur le site de Port Saguenay. Le projet comprend des équipements de liquéfaction, d’entreposage et de gaz naturel liquéfié (GNL) et repose sur un investissement évalué à 9 milliards de dollars canadiens. En plus de générer des retombées économiques majeures au Québec à court, moyen et long terme, le projet vise à soutenir les efforts de lutte aux changements climatiques en Europe, en Asie et ailleurs dans le monde, en offrant une énergie de transition qui remplacera d’autres énergies plus polluantes, telles que le charbon et le mazout. Enfin, le projet se démarque de tous les autres projets de GNL puisqu’il sera alimenté en hydroélectricité, ce qui en ferait l’usine de liquéfaction avec la plus faible empreinte environnementale au monde.