Blogue

14 février 2019
Le projet de complexe de liquéfaction Énergie Saguenay s’engage à devenir carboneutre

Entente avec la Chaire de recherche en éco-conseil de l’Université du Québec à Chicoutimi  


Considérant son objectif d’être l’usine de liquéfaction de gaz naturel la plus innovante et la plus durable au monde, GNL Québec est très heureuse d’annoncer qu’elle mettra tous les efforts nécessaires afin d’opérer un complexe carboneutre et ainsi faire partie des solutions dans la lutte aux changements climatiques. Cette vision se traduira par la réduction des émissions et la compensation des gaz à effet de serre (GES) générés par les opérations de l’usine de liquéfaction au moyen de mesures crédibles menant à une empreinte zéro carbone. 
Afin de démontrer son engagement et son approche visant à atteindre cet objectif ambitieux, une entente a été conclue avec la Chaire de recherche en éco-conseil de l’Université du Québec à Chicoutimi (la Chaire), dans le but de mener à bien un projet de recherche permettant d’identifier des solutions destinées à soutenir le travail de l’entreprise dans l’atteinte de ses objectifs de carboneutralité, des opérations du complexe de liquéfaction de gaz naturel. Par le biais de cette collaboration, la Chaire guidera GNL Québec dans cette démarche en évaluant diverses solutions potentielles, basées sur la recherche, la science et l’économie, afin d’explorer les potentiels réalisables de compensation des émissions de gaz à effet de serre. 
Cette recherche a comme objectif d’identifier des moyens crédibles pour un grand émetteur final canadien de devenir carboneutre au Québec. Chacune des solutions identifiées devra comporter :  


• une évaluation quantifiée des GES évités;

• le genre d’actions nécessaires à sa réalisation;

• les éléments pertinents et disponibles pouvant appuyer l’entreprise dans son analyse coût/bénéfice de la solution;

• ainsi qu’un ordre de priorité entre les solutions proposées. 
 
Développer un modèle 
 
Concrètement, GNL Québec s’engage à réduire son empreinte carbone avec l’objectif d’atteindre la carboneutralité dans les années suivant sa mise en opération. Ces objectifs seront atteints grâce à des initiatives telles que :  • La séquestration du carbone par la plantation d’arbres au Québec, potentiellement au Canada et ailleurs dans le monde; 

• L’ajout de gaz naturel renouvelable dans son approvisionnement;

• La substitution de carburants pétroliers par du gaz naturel liquéfié (GNL) dans l’industrie du transport lourd, la marine marchande et les processus industriels;

• La mise en œuvre d’autres pistes explorées par l’étude. 
 
L’atteinte de cet objectif ambitieux s’inscrit dans la vision de GNL Québec visant à faire de son gaz naturel liquéfié le plus vert au monde, un engagement qui s’appuie sur le climat nordique de la région et sur l’alimentation de l’usine en hydroélectricité propre et renouvelable disponible au Québec, conditions qui permettront de réduire à la source les émissions de GES du complexe. 

Les solutions et les autres actions identifiées par l’entreprise, grâce aux résultats de l’étude scientifique que mènera la Chaire, pourraient résulter en un modèle pour d’autres entreprises et organisations visant la réduction d’émissions de GES et la lutte aux changements climatiques. L’entreprise et ses employé(e)s sont très heureux de cette démarche collaborative permettant à Énergie Saguenay et son complexe de liquéfaction de devenir un projet de référence dans le monde.  
Citations 


 « Nous croyons que le projet Énergie Saguenay, par sa vision, ses valeurs et son engagement envers l’environnement, sera une usine innovante qui servira à élever les standards de l’industrie du secteur de l’énergie dans le monde », commente Stéphan Tremblay, responsable du développement régional chez GNL Québec. 
 
« L’entreprise est profondément convaincue qu’elle peut faire une différence significative dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre par le biais de son usine servant de référence à l’industrie », mentionne M. Pat Fiore, président de GNL Québec. « En faisant les choses différemment, nous espérons que notre projet unique servira de catalyseur à d’autres entreprises et organisations pour développer des solutions et des approches servant à réduire de manière durable les émissions de gaz à effet de serre à l’échelle planétaire.» 
 
À propos d’Énergie Saguenay GNL Québec développe depuis 2014 le projet Énergie Saguenay, un complexe industriel de liquéfaction de gaz naturel sur le site de Port de Saguenay. Le projet comprend des équipements de liquéfaction, d’entreposage et de gaz naturel liquéfié (GNL) et repose sur un investissement évalué à 9 milliards de dollars canadiens. En plus de générer des retombées économiques majeures au Québec à court, moyen et long terme, le projet vise à soutenir les efforts de lutte aux changements climatiques en Europe, en Asie et ailleurs dans le monde, en offrant une énergie de transition qui remplacera d’autres énergies plus polluantes, telles que le charbon et le mazout. Enfin, le projet se démarque de tous les autres projets de GNL puisqu’il sera alimenté en hydroélectricité, ce qui en ferait l’usine de liquéfaction avec la plus faible empreinte 
environnementale au monde. 


À propos de la Chaire de recherche en Éco-conseil 


La Chaire en éco-conseil est un organisme universitaire dont l’un des principaux modes d’intervention est l’assistance professionnelle auprès d’organismes, d’institutions ou d’entreprises souhaitant élaborer des projets dans un cadre de développement durable. La Chaire en éco-conseil s’engage uniquement dans des projets dont l’aspect innovateur comporte des éléments susceptibles de générer de nouvelles connaissances ou de nouvelles pratiques qui pourront être partagées avec la communauté scientifique et enseignées aux éco-conseillers. Pour plus d’informations sur l’étude à être réalisée par la Chaire, visitez : 

http://ecoconseil.uqac.ca/ , onglet GNL Québec. 
-