Blog

June 11, 2019
Quelle est la durée de vie du projet Énergie Saguenay ?

Quelle est la durée de vie prévue du projet Énergie Saguenay?

Le chiffre de 25 ans a été soulevé, dernièrement, par certains, dans l’espace public. Dans les faits, le projet n’a pas de date d’expiration fixe et sa durée de vie dépend de plusieurs facteurs, autant économique qu’environnementaux, et dépend évidemment également de l’évolution du marché mondial de l’énergie.

Voyons plus en détails.

Ce chiffre de 25 ans provient de la durée du premier permis d’exportation de gaz naturel délivré par les autorités fédérales. Ce type de permis est maintenant toujours délivré pour une période de 25 ans. Toutefois, il est possible de renouveler cette autorisation pour d’autres tranches successives de 25 ans.

Une question de contexte

Dans les faits, c’est, comme nous l’évoquions plus haut, le contexte mondial qui va dicter de la durée de vie totale de notre usine. Chose certaine, toutefois, on parle d’un projet d’au minimum quelques décennies!

D’une part, grâce à l’utilisation d’hydroélectricité et au climat froid de la région, notre usine de liquéfaction carboneutre émettra 84% moins de GES qu’une usine similaire située aux États-Unis, produisant ainsi le gaz naturel (GNL) le plus durable au monde. Grâce à cet avantage environnemental, notre GNL devrait être l’un des plus utilisés dans le monde, et ce tant que cette source d’énergie sera nécessaire, notamment sur le plan industriel.

En effet, dans une foule de procédés industriels, comme dans les mines, la métallurgie, la production de verre et d’autres industries pour lesquels une flamme ou une source de chaleur très intense est nécessaire et ne peut être fournie par l’électricité ou des batteries, le gaz naturel demeure la meilleure source d’énergie disponible.

D’autre part, la durée de vie du projet est aussi conditionnelle au développement et à l’essor des énergies 100% renouvelables sur la planète.

La philosophie du projet Énergie Saguenay est de permettre l’utilisation de la bonne énergie à la bonne place, au bon moment.

 Dans le portrait énergétique actuel et prévu au moins jusqu’en 2050, par des organismes d’experts comme l’Agence internationale de l’Énergie et l’Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA), dans sa feuille de route pour atteindre les objectifs climatiques de 2050, (https://www.irena.org/publications/2018/Apr/Global-Energy-Transition-A-Roadmap-to-2050) le gaz naturel est appelé à jouer un rôle important afin d’accompagner le développement des énergies 100% renouvelables. Il est une énergie de transition mais également une énergie de complément. Et ce tout en devenant de moins en moins utilisés au fil des décennies. Ce qui est une excellente nouvelle!

Comment le gaz naturel joue-t-il ce rôle? Il stabilise les énergies renouvelables, particulièrement dans le domaine de l’électricité, et accompagne et accélère la sortie du charbon, du nucléaire et des produits pétroliers amorcés en Europe et en Asie. Les énergies solaires et éoliennes sont intermittentes. Elles dépendent des conditions météorologiques et ne sont pas stockables dans des batteries pour de longues périodes. En cas, de besoin, les réseaux ont besoin d’une énergie d’appoint fiable, sécuritaire et moins émettrice de gaz à effet de serre : le gaz naturel.

C’est le cas en Chine, en Inde, en Allemagne mais aussi en Angleterre, au Danemark. Des pays qui ont besoin d’un outil de plus pour réussir le virage vers le renouvelable.

C’est pourquoi notre projet est un projet d’avenir, durable, et qui jouera un rôle stratégique majeur sur la planète au cours des prochaines années.

 

--------------------------------------------------

L’exemple de Greenpeace et de l’Allemagne

En Allemagne, où la pression est forte pour accélérer la sortie du pays du nucléaire et du charbon, sources d’encore 40% de l’électricité consommée dans le pays, Greenpeace a mis en place une société de production d’énergie basée sur les énergies renouvelables. Pour pallier l’intermittence de celles-ci, le réseau s’appuie sur du gaz naturel, plus propre que le charbon et le pétrole. Un exemple concret de comment le gaz naturel appuie l’essor des technologies renouvelables. L’utilisation, à cette fin, de gaz naturel, figure dans les politiques officielles du pays en matière d’énergie.

 

En anglais et en allemand :

https://en.wikipedia.org/wiki/Greenpeace_Energy

https://www.greenpeace-energy.de

https://www.bmwi.de/Redaktion/EN/Artikel/Energy/gas-natural-gas-supply-in-germany.html