Blog

Sept. 2, 2020
GNL Québec : fière d’innover dans la protection des mammifères marins

Le dévoilement, ce matin, d’un rapport d’étape portant sur la modélisation du bruit subaquatique du transport maritime et sur leurs répercussions potentielles sur les mammifères marins du Saint-Laurent, réalisé par l’équipe du Pr Clément Chion, de l’Université du Québec en Outaouais, confirme toute l’importance et toute la pertinence de la Charte de protection et du programme de gains sonores déployés par GNL Québec dans le cadre du projet Énergie Saguenay.

 

Une démarche guidée par le principe de précaution

Ce premier rapport vient renforcer la fierté, la détermination et la ferme volonté de l’équipe de GNL Québec à continuer à innover et à agir de manière proactive et structurée en matière de cohabitation harmonieuse avec la faune marine, et en premier lieu à l’endroit du béluga. Nous sommes fiers de faire nos devoirs et d’appliquer la précaution et la prudence comme principes dictant nos décisions en matière de transport maritime.

En effet, bien qu’il existe encore des zones d’incertitudes scientifiques et que les recherches se poursuivent sur le terrain, le rapport d’étude démontre que les connaissances continuent à se préciser et à se raffiner au sujet de la cohabitation maritime avec les mammifères marins. Ainsi, même si les causes du déclin de la population de bélugas du Saint-Laurent ne sont pas encore déterminées avec certitude, certaines sont plus considérées que d’autres comme le bruit subaquatique.

Notre Charte de protection des mammifères marins : une première au Québec

En ce sens, GNL Québec, de manière volontaire et dans une volonté d’innover concrètement, a déployé en février 2019 une Charte de protection en matière de cohabitation avec les mammifères marins. Cette Charte, qui s’articule autour des recommandations clés de Pêche et Océan Canada sur le rétablissement du béluga, représente une première du genre au Québec.

Elle contient un Programme de gains sonores, appuyée sur une enveloppe de 5 M$, destiné à favoriser l’implantation, chez les divers utilisateurs de la voie maritime, de mesures concrètes visant à réduire le bruit sonore généré par la circulation maritime. Ce programme sera géré de manière totalement indépendante par une firme spécialisée.

Cette Charte présente également une série de mesures concrètes qui seront déployées sur les navires se rendant au terminal de Port de Saguenay à compter de 2025-2026 afin d’en réduire le bruit subaquatique, comme une réduction volontaire de la vitesse et des technologies de pointe intégrées aux moteurs et aux coques, notamment.

 

Pour obtenir plus de détails sur la Charte et sur le Programme de gains sonores, cliquez ici :

Charte de protection et du programme de gains sonores

Et (re)lisez le blogue suivant : 

GNL protégera concrètement les bélugas du Saint-Laurent

 

Travailler en concertation

L’équipe de GNL Québec continuera à suivre de près les travaux de recherche de l’équipe du Pr Chion afin de continuer à innover et à bonifier le projet Énergie Saguenay. GNL Québec est ouverte et déterminée à travailler en concertation et en synergie avec l’ensemble des intervenants concernés par la navigation sur le Saguenay et dans la voie maritime du Saint-Laurent dans le but de soutenir une cohabitation la plus harmonieuse possible avec les mammifères marins qui y sont présents.