Gestion sécuritaire

GESTION DE LA SÉCURITÉ

Historiquement, le GNL se classe parmi les sources d’énergie les plus sécuritaires et les plus privilégiées en ce qui concerne le respect de l’environnement. En 60 ans, on ne compte qu'un nombre relativement faible d'incidents dans des usines de liquéfaction de gaz naturel dans le monde, et ce, grâce à la grande attention portée à la sécurité, et grâce à la conception et à l'aménagement soignés des installations de liquéfaction de gaz naturel.

Le projet Énergie Saguenay adoptera les pratiques et les normes internationales les plus strictes qui ont fait du GNL l’une des sources d’énergie les plus sûres (pour le public et les travailleurs sur le site). Il respectera en outre l'ensemble des obligations de sécurité imposées par les gouvernements fédéral et provincial.


SÉCURITÉ DU SITE

Le choix du site, la conception, la construction et l'exploitation d’un complexe de liquéfaction, des réservoirs et d'un terminal de GNL et de gazoducs seront règlementés par plusieurs agences fédérales et provinciales.

Énergie Saguenay dispose d'une superficie de terrain suffisante pour assurer la construction et l'exploitation en toute sécurité du projet proposé. Toutes les installations de GNL seront munies de dispositifs de confinement et de protection, et seront conçues de sorte à respecter toutes les normes antisismiques canadiennes.

GNL Québec accordera en outre une attention particulière aux questions de sécurité dans la mesure où l’entreprise s’engage à une politique « zéro incident » en termes de sécurité et d’environnement. Le projet Énergie Saguenay entretiendra une communication transparente avec la communauté au sujet des risques potentiels de ce projet et de la mise en œuvre des mesures de protection associées.


SÉCURITÉ DES TRANSPORTS

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le GNL n'est ni explosif ni toxique. Contrairement à l'essence ou au pétrole, le GNL ne polluera pas le milieu marin s'il vient à se déverser. Dans le cas, peu probable, d'un déversement accidentel, le GNL s'évaporera. Comme il n'est pas transporté sous pression, en cas de fuite, il s'évaporera plus lentement et occupera beaucoup moins d'espace qu'un gaz sous pression tel que le propane.
Le GNL est transporté dans des navires ultramodernes, spécifiquement conçus. On dénombre environ 300 navires de ce type dans le monde et plusieurs dizaines sont actuellement en construction. Tous sont dotés d'une double coque afin de prévenir les fuites ainsi que de réservoirs réfrigérés qui permettent de conserver le GNL à une température de -162°C. L'espace d'isolation fait l'objet d'une surveillance continue afin d'éviter toute fuite.

Ces navires figurent parmi les plus solides au monde et les plus avancés sur le plan technologique. Ils disposent d'un éventail de systèmes sophistiqués permettant de connaître en tout temps leur position exacte et d'être en communication constante avec le continent. Ces systèmes de surveillance font du transport maritime de GNL l'un des moyens de transport les plus performants en termes de sécurité : en plus de 50 ans et 100 000 voyages, aucun incident lié à une fuite importante de GNL n'a été signalé, ni aucun préjudice pour le public ou l'environnement.